Liturgie Catholique

Liturgie Catholique.

Liturgie

Le mot liturgie (du grec λειτουργία / leitourgía ; « le service du peuple »). Il désigne l’ensemble des rites, cérémonies et prières dédiés au culte d’une divinité religieuse. Des règles éventuellement codifiées dans les textes sacrés ou la tradition les définissent. Ce terme s’applique le plus souvent à la religion chrétienne. Il désigne un culte public et officiel institué par une Église. Un spécialiste de la liturgie s’appelle un liturgiste.

Égypte antique

La tradition religieuse de l’Égypte antique (du IVe millénaire av. J.-C. au IVe siècle ap. J.-C.). Elle repose sur la célébration de l’harmonie (Maât) du monde établie depuis sa création par les dieux. Cette célébration concerne d’abord le pharaon. Suppléé en cette tâche par le clergé qui vit et entretient les temples. Le peuple, à travers des rites journaliers et des cérémonies régulières se doit aussi de participer à ce culte. La liturgie égyptienne se marque par des cérémonies organisées autour de moments de la vie de l’individu (naissance, décès, etc.). Ainsi que pour des célébrations vénérant les dieux (fête du Nil).

Certains de ces rites se retrouvent dans la tradition chrétienne copte.

Grèce antique et Empire Romain

Dans la Grèce antique, les plus riches citoyens finançaient les liturgies grecques. Ils payaient l’organisation des fêtes et grands événements ou les campagnes militaires. À travers ces liturgies, on ralentissait les riches et les pauvres profitaient de cet argent qui servait à la communauté. C’était là un facteur d’égalité entre citoyens.

Dans l’Empire romain, le système des liturgies n’existait pas en tant que tel. Mais les riches citoyens, notables et magistrats assuraient l’évergétisme. C’est-à-dire la mise au service de la société par les puissants de leurs richesse (théoriquement facultative mais officieusement obligatoire). On appelait ces donateurs des évergètes. Ce système d’évergétisme se base sur la générosité des riches. Il permettait :

  • L’embellissement de la cité.
  • L’organisation de jeux et de fêtes.
  • Les distributions gratuites de blé ou d’argent.
  • La construction de monuments.
  • D’édifices religieux.
  • De routes.
  • Etc…

Quelques sectes religieuses et leur tradition

La tradition religieuses - Liberté de penser

Liberté de penser.

Quelques Grandes Sectes Religieuses

Religion de l’Égypte antique

La tradition religieuse de l’Égypte antique (du IVe millénaire av. J.-C. au IVe siècle ap. J.-C.) repose sur la célébration de l’harmonie (Maât) du monde. Un monde établi depuis sa création par les dieux. Cette célébration est d’abord le fait du pharaon. Mais il est suppléé en cette tâche par le clergé qui vit dans les temples et les entretient. Le peuple, à travers des rites journaliers et des cérémonies régulières, se doit aussi de participer à ce culte. La liturgie égyptienne est marquée par des cérémonies organisées autour de moments de la vie de l’individu (naissance, décès, etc.). ainsi que pour des célébrations vénérant les dieux (fête du Nil). Certains de ces rites se retrouvent dans la tradition chrétienne copte.

Lire la suite

Le Nom personnel de Dieu-Jéhovah

Quel est le nom personnel de Dieu ?

 

YHWH - Jehovah

Jéhovah – le nom du Dieu créateur.

Jéhovah, est-ce le nom de Dieu ?

Jéhovah – À l’époque ou la Bible fut écrite, les babyloniens et les égyptiens avaient des milliers de dieux. Il était indispensable de pouvoir distinguer le vrai Dieu, le véritable Créateur de toutes choses, de cette multitude de dieux. Un jour alors que le Dieu de la Bible parlait à Moïse et lui demandait d’aller voir Pharaon pour demander la libération du peuple d’Israël, Moïse lui demanda son nom, nous retrouvons cela en Exode 3:13-15 ou nous lisons:

Mais Moïse dit au [vrai] Dieu :  » Supposons que je sois venu maintenant vers les fils d’Israël et que je leur aie dit : ‘ Le Dieu de vos ancêtres m’a envoyé vers vous ‘, et qu’ils disent vraiment : ‘ Quel est son nom ? ‘ Que leur dirai-je ?  » Alors Dieu dit à Moïse :  » JE SERAI CE QUE JE SERAI.  » Et il ajouta :  » Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ JE SERAI m’a envoyé vers vous. ‘  » Puis Dieu dit encore à Moïse : » Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ Jéhovah le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. ‘ C’est là mon nom pour des temps indéfinis et c’est là mon mémorial de génération en génération.

Lire la suite