Un site web

Un site web, ou simplement site, reste un ensemble de pages web et de ressources reliées par des hyperliens. On les défini par une adresse web. Un site se développe à l’aide de langages de programmation web. On l’héberge sur un serveur web accessible via le réseau mondial Internet.On peut aussi utiliser un intranet local, ou n’importe quel autre réseau, tel le darknet.

L’ensemble des sites web publics constituent le World Wide Web.

Histoire

Le World Wide Web (WWW) fut créé en 1989 par l’ingénieur anglais du CERN Tim Berners-Lee. Dés le début, le web s’avère essentiellement conçu pour partager automatiquement des informations. Les scientifiques, universités et instituts du monde entier l’ont largement utilisé depuis. info.cern.ch reste le premier site mis en ligne, fonctionnant sur un ordinateur NeXT au CERN. Ce site reste toujours accessible par internet. On cré le premier site français en 1992 au CNRS. À cette période, il existe seulement 26 sites web.

Avant l’introduction de HTTP, on utilisait d’autres protocoles tels que FTP et Gopher pour obtenir des fichiers depuis un serveur. Ces protocoles offraient une organisation hiérarchique de répertoires. L’utilisateur naviguait et choisissait les fichiers à télécharger.

Définition

Un site web reste un ensemble de pages web qui peuvent être consultées en suivant des hyperliens à l’intérieur du site. L’adresse web d’un site correspond en fait à l’URL (Uniform Resource Locator) d’une page web prévue pour être la première consultée : la page d’accueil. La consultation des pages d’un site s’appelle une « visite », car les hyperliens devraient permettre de consulter toutes les pages du site sans le quitter (sans devoir consulter une page web hors du site). Une visite peut commencer par n’importe quelle page, particulièrement lorsque son URL est donnée par un moteur de recherche. Techniquement, rien ne distingue la page d’accueil d’une autre page. On écrit les pages web dans un langage informatique conçu pour contenir des hyperliens, le HTML (Hypertext Markup Language).

Aujourd’hui, on considère que le World Wide Web (le Web) se constitue de l’ensemble des sites web en ligne sur internet. On utilise le protocole client-serveur HTTP (HyperText Transfer Protocol) pour les communications entre les serveurs web hébergeant les sites web, et les logiciels client HTTP que sont les navigateurs web et robots d’indexation.

La science sort du moyen âge

Renaissance et « science classique »

La Renaissance de la science est une période qui se situe en Europe à la fin du Moyen Âge et au début des Temps modernes. Cette période permit à l’Europe de se lancer dans des expéditions maritimes d’envergure mondiale. Elles sont connues sous le nom de grandes découvertes

De nombreuses innovations furent popularisées, comme la boussole ou le sextant. La cartographie se développa, ainsi que la médecine, grâce notamment au courant de l’humanisme.

Selon l’historien anglais John Hale, ce fut à cette époque que le mot Europe entra dans le langage courant. Il fut doté d’un cadre de référence appuyé sur des cartes et des images affirmant son identité visuelle et culturelle. La science, comme discipline de la connaissance acquit ainsi son autonomie. elle acquit également ses premiers grands systèmes théoriques. Michel Blay parle du « chantier de la science classique ». Cette période est abondante en descriptions, inventions, applications et en représentations du monde.
Lire la suite

 Développement des sciences humaines

Science au Moyen Âge

Cette période du Moyen Âge s’apparente généralement à l’histoire européenne. Aux avancées technologiques et aux évolutions de la pensée scientifique du monde oriental. En premier lieu, celles de l’empire byzantin, qui hérite du savoir latin. Le monde arabo-musulman y puisera aussi. La Chine connaitra des moments qui seront décisifs dans la constitution de la « science moderne ». Elle se fondra sur une méthodologie internationale et institutionnelle. La période du Moyen Âge s’étend ainsi de 512 à 1492. Ainsi, elle connaît le développement sans précédent des techniques et des disciplines, en dépit d’une image obscurantiste, propagée par les manuels scolaires. Lire la suite

La science, la connaissance et la philosophie

Étymologie

La science est historiquement liée à la philosophie. Dominique Lecourt écrit ainsi qu’il existe

« un lien constitutif [unissant] aux sciences ce mode particulier de penser qu’est la philosophie. C’est bien en effet parce que quelques penseurs en Ionie dès le VIIe siècle av. J.-C. eurent l’idée que l’on pouvait expliquer les phénomènes naturels par des causes naturelles qu’ont été produites les premières connaissances scientifiques ».

Il explique ainsi que les premiers philosophes ont été amenés à faire de la science (sans que les deux soient confondues).

La science (latin scientia, « connaissance ») est « ce que l’on sait pour l’avoir appris, ce que l’on tient pour vrai au sens large, l’ensemble de connaissances, d’études d’une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondés sur des relations objectives vérifiables [sens restreint] ». Lire la suite

La théorie quantique

 

La plus grande partie de « la théorie quantique » a été élaborée dans les années 1920, au moment où la physique classique ne pouvait plus répondre à une partie des questions concernant l’infiniment petit, ce que l’on appelle aujourd’hui « le monde quantique ». Certaines expériences ne trouvant plus de validation par la théorie dite normale, Heisenberg et Schrödinger ont alors chacun présenté de leur côté de nouveaux modèles.

Ces théories ont par la suite donné naissance à de nombreuses applications, utiles à notre quotidien. Le laser, les transistors ou encore l‘imagerie médicale en sont de bons exemples. Ces avancées ne s’arrêtent pas là puisque la mécanique quantique pourrait bientôt révolutionner l’informatique avec l’ordinateur quantique (au conditionnel s’il vous plait ! il n’y a rien de concret pour le moment dans ce domaine) Lire la suite

Amour – Dissuasion

 

Fermez discrètement les vitres sur la rue
Et laissez retomber les rideaux alentour,
Pour que le grondement de la ville bourrue
Ne vienne pas heurter notre fragile amour.

Notre tendresse n’est ni vive ni fatale,
Nous aurions très bien pu ne nous choisir jamais ;
Je vous ai plu par l’art de ma douceur égale,
Et c’est votre tristesse amère que j’aimais. Lire la suite

La femme qui s’éveille

Dans le jour qui se lève,
Par petites étincelles
Tes yeux clairs qui s’éveillent,
Chassent le dernier de tes rêves.
Tu renais à la vie consciente,
Comme si tu redoutais mon absence !

Lire la suite

Combat contre la peine

Pour ma petite sœur des bois…

Quand tu auras de la peine, à ne plus savoir quoi faire,
Laisse les larmes s’écouler, laisse ton regard s’envoler.
Il te mènera sur la terre, voir au delà des frontières,
Comme le monde est beau, même si tu as le cœur gros.

Tu es né dans une ère, qui aura connue la guerre,
Laisse le temps et ses méfaits, oublier tous ces maux.
Lui aussi à sa manière, à des griffures solitaires,
Il soignera seul ses douleurs, doucement et sans un mot. Lire la suite

“Nous avons découvert le grand secret !”

 

“Nous avons découvert le grand secret de la vie !” Déclara en 1953 l’illustre savant Francis Crick, devant un groupe de collègues à l’université de Cambridge. Lui et son collaborateur, James Watson, venaient d’accomplir un travail qui leur valut les éloges enthousiastes du monde scientifique. Avaient-ils réellement découvert le secret de la vie ? Pourquoi une telle jubilation ?

Ils avaient construit un modèle destiné à montrer comment la molécule ADN (acide désoxyribonucléique) transmet les directives nécessaires pour la construction d’un organisme. Leur modèle ressemblait à un “escalier” ou “échelle” en forme de double hélice ou spirale. Elle représentait schématiquement le fonctionnement de la molécule ADN comme facteur de base dans la direction de l’interaction des autres corps chimiques à l’intérieur des cellules des organismes vivants. Lire la suite