Erick de Noailles

Erick de Noailles

Erick de Noailles.

D’origine française, Erick François de Noailles est née à Paris dans un hôtel particulier au 11 place des États-Unis. Vicomte de Noailles, il est le fils de Arthur Anne Marie Charles de Noailles prince de Poix, et de Madeleine-Marie-Isabelle Dubois de Courval. (1866-1900). Son arrière grand-mère est la poétesse Anna de Noailles.

Généalogie depuis Anna de Noailles

  • Mathieu de NoaillesAnna de Noailles.
  • Anne Jules Emmanuel Grégoire de Noailles – Hélène Catherine de Wendel.
  • François Joseph Eugène Napoléon de Noailles – Madeleine-Marie-Isabelle Dubois de Courval.
    • Henri Antoine Marie de Noailles – Marie de La Rochefoucauld.
      • Philippe (1922-2011), duc de Mouchy, prince-duc de Poix.
      • Philippine (1925), qui épousa (1946) Jean-Louis Sébastien Hubert, marquis de Ganay (1922).
      • Sabine (1931-2010), qui épousa (1953) Nicolas Wyrouboff (1915-2009), français libre et Compagnon de la Libération.
    • Arthur Anne Marie Charles de Noailles – Madeleine-Marie-Isabelle Dubois de Courval.
      • Laure de Noailles.
      • Nathalie de Noailles.
      • Erick François de Noailles.
    • Antoine Henri Alexis Marie de Noailles (né et mort en 1893)
    • Philippine Marie Cécile Douce de Noailles – le prince Eugène II de Ligne (1893-1960).

Un poète

Comme sa grand-mère il est écrivain et poète. Son style est différent mais il a composé quelques petits chef-d’œuvre de littérature. Il est l’auteur de :

  • Neuf recueils de poèmes.
  • Deux romans.
  • Un livre d’histoire sur la noblesse française.
  • Et un autobiographie couvrant son enfance et son adolescence.

La poésie, de façon générale, est l’art de créer des textes, dit poèmes, qui évoquent fortement des impressions, des émotions, etc… C’est aussi l’ensemble des poèmes servant à exprimer quelque chose grâce au :

  • Rythme des mots (la « musique des mots ») ;
  • Des vers : alexandrins, etc. ; ou à la prose ;
  • L’harmonie des mots (combinaisons de sons, d’accents pour rendre un texte agréable à entendre) ;
  • Des allitérations (répétitions d’une consonne), assonances (répétitions d’une voyelle), des rimes (répétitions d’un son en fin de vers)…
  • L’image des mots (représentations d’un objet, d’un être, d’un paysage, d’une idée par des figures de style) ;
  • Des comparaisons ou des métaphores (modification du sens d’un mot pour exprimer une chose indirectement).

 

Quelques poésies d’Érick de Noailles

L’amour tendresse

La femme qui s’éveille

Le bonheur

Le beau matin

Le bonheur perdu

À la mémoire de…