Le bonheur perdu

 

J’ai découvert sans l’avoir su, mon bonheur

Il était là, tapi au fond de moi

Je l’avais en moi et je ne le savais pas

Je l’ai trouvé un jour sans savoir qui il était

Il est sorti si vite, comme un renard dans un fourré

Prudent comme un nouveau-né

Timide comme une jeune mariée

Je l’ai attrapé, et plus jamais lâché

J’avais trouvé, et je l’ai tu, mon bonheur

Il a grandi en moi à l ‘age de l’innocence

De mes moments de joie, il en était l’essence

Il me faisait rire, sourire, prendre goût à la vie

Et si parfois l’envie me prenait de partir

Il m’aidait en partie à croire en l’avenir

J’ai toujours su au fond que je n’étais jamais seul

Qu’une sorte d’ambition, m’aidait à franchir quelques seuils

J’étais guidé sans l’avoir vu, par mon bonheur

Partout comme un vrai compagnon il était près de moi

Et même dans l’abandon il me donnait la joie

Il était le bouffon et moi j’étais le roi

Dans ces moments, la solitude n’existait pas

Je respirais la vie à plein poumon

Rien ne troublait mon petit monde

Ma vie tourbillonnait en plein cœur d’une ronde

J’avais trouvé sans l’avoir cru, mon bonheur

Mais, dans les espoirs de mon enfance

Dans l’innocence de mon passé

Dans le trou noir de mes absences

Dans le silence de mes pensées

Et la souffrance d’un cœur brisé

Après avoir si longtemps cherché

J’ai par malheur perdu, mon bonheur.

 

Erick de Noailles.

Le beau matin

 

Dans la grisaille du matin, je regardais par la fenêtre

Le regard embrumé de sommeil, tournant la manivelle

J’étais absent, le lent mouvement de la persienne

Les yeux portant au loin, au-delà de ce qui paraît être

Je devinais la nature, qui semblait endormie et blême.

 

Cet arbre qui s’agite lentement sous la brise du matin

Comme si, lui aussi s’étonnait de voir bouger quelqu’un,

La grande cour vide, comme une autoroute sans fin

Au milieu d’un immense et solitaire désert de sable fin

S’étire paresseuse, et semble disparaître dans le lointain

 

Tous ces chênes qui l’entourent, puissants et tranquilles

Donnent l’impression de menacer quiconque oserait venir

Troubler le calme et la quiétude de ce moment paisible.

 Sous la caresse du vent matinal, ils frissonnent eux aussi.

Aucun son, aucun bruit, la vie semble encore endormie.

 

Soudain un oiseau chante, un autre s’envole brusquement

Un coq dans le lointain, d’un cri hésitant, porté par le vent,

 Semble avertir craintif, qu’un des plus grands évènements

Accompagnant la brise du matin, et en prenant son temps,

Prépare inexorablement le monde et son endormissement.

 

Brusquement, l’orient se teinte de rouge à travers les arbres

On les dirait s’embraser seuls au cœur d’une île de flammes.

Le soleil livre un combat victorieux contre les ténèbres du soir

De l’or glisse dans les chênes, quelques heures avant, blafards

Et au beau milieu du cercle de lumière, volent des ombres noires

 

Nuée frémissante, flottant au vent du matin, comme réanimée

Par la chaleur de l’astre lumineux, redonnant la vie au ciel d’été

Le battement de leurs ailes, comme alanguis par la nuit passée

Redevient vif et frétillant. Leurs petits cris de plaisir satisfaits

Redonnent au silence jusque là pesant, comme un air de gaieté

 

La vie paraît renaître en même temps que renaissent les couleurs

Les arbres s’agitent comme s’ils se remettaient à croire au bonheur

Dans la cour, quelques instants auparavant, sans vie et sans chaleur,

On peut voir s’envoler tous les oiseaux du parc, désormais sans peur.

Et… quelques secondes après… la nature sortit de sa torpeur…

 

Erick de Noailles.

Le bonheur

 

Il est partout autour de toi.

Dans un sourire dans une voix.

Derrière un mot ou une phrase.

Dans un sanglot, dans une larme.

Derrière un geste de tendresse.

Ou dans un reste de tristesse.

Il ne se calcule pas.

Il ne se demande pas.

Il se découvre un jour.

Grandit avec l’amour.

Et même s’il se vit discrètement.

Il n’en est que plus éclatant.

C’est dans toutes ces couleurs.

Qu’on reconnaît le bonheur.

 

Erick de Noailles.

L’amour tendresse

 

Un beau jour on s’ouvre à la vie

Tout paraît beau et lumineux

On apprend chaque chose et chaque envie

Tout est neuf et merveilleux

On passe d’une vie solitaire et sans amis

À la richesse extraordinaire d’une vie à deux

Et même si la vie se charge de nos envies

Même si le temps rend moins beau et lumineux

Il reste un amour fort, un attachement solide

Une tendresse infinie qu’on peut lire dans ses yeux

 

Erick de Noailles.

Je t’aime

(Acrostiche d’Erick de Noailles)

 

J’aimerais voir dormir mon ange

Et m’asseoir sur le bord de son lit

Trouver en elle ce doux mélange

Amour, tendresse et désir

Immortaliser ses yeux endormis

Merveille de perfection et de pureté

Et murmurer doucement à son côté

    Je t’aime chérie !

 

Erick de Noailles.

Aimer, c’est de ne mentir plus

(Poème d’Anna de Noailles)

Aimer, c’est de ne mentir plus.
Nulle ruse, n’est nécessaire
Quand le bras chaleureux enserre
Le corps fuyant qui nous a plu.

Crois à ma voix qui rêve et chante
Et qui construit ton paradis.
Saurais-tu que je suis méchante
Si je ne te l’avais pas dit ?
Lire la suite

Ma sirène, son altesse

(Poème d’Erick de Noailles)

Ma sirène

Dans le vaste océan de la vie, j’ai rencontré un soir, une sirène exceptionnelle,
Une figure de proue, si jolie, aussi belle qu’une image rare, que l’on admire sans gêne.
Elle semblait braver toutes les tempêtes, s’enfonçant au ras des mers, pour ressortir plus fière.
Aucune vague ne semblait la distraire, on la disait faite de fer, solide, tranquille et ferme. Lire la suite

Quelques Grandes Sectes Religieuses

Religion de l’Égypte antique

La tradition religieuse de l’Égypte antique (du IVe millénaire av. J.-C. au IVe siècle ap. J.-C.) repose sur la célébration de l’harmonie (Maât) du monde. Un monde établi depuis sa création par les dieux. Cette célébration est d’abord le fait du pharaon. Mais il est suppléé en cette tâche par le clergé qui vit dans les temples et les entretient. Le peuple, à travers des rites journaliers et des cérémonies régulières, se doit aussi de participer à ce culte. La liturgie égyptienne est marquée par des cérémonies organisées autour de moments de la vie de l’individu (naissance, décès, etc.). ainsi que pour des célébrations vénérant les dieux (fête du Nil). Certains de ces rites se retrouvent dans la tradition chrétienne copte.

Lire la suite

À la mémoire de…

(Poème d’Erick de Noailles)

(Insouciance)

Pendant des années, tu m’as permis de m’évader.
Toute ma vie, j’ai senti ta présence à mon côté.
Pour ressentir la joie, je faisais appel à toi.
Dans mes moments de tristesse, tu étais encore là. Lire la suite

Les balises HTML

Les balises HTML permettent le codage de la structure de vos pages et articles. Elles se présentent la plupart du temps sous cette forme :

<balise ouvrante>Texte </balise fermante>

La page HTML minimale :

<!DOCTYPE html>         
<html>              
     <head>              
          <title>Premier essai</title>              
     </head>              
     <body> Bonjour le monde.              
     </body>          
</html>

Lire la suite

Changer le mot de passe WordPress

WordPress 4.8 – 01/07/2017.

Pour changer le mot de passe d’accès au tableau de bord de WordPress, il faut cliquer dans le menu Utilisateurs sur la gauche de ce même tableau de bord, à :

Tous les utilisateurs.

Puis cliquez sur Modifier de votre profil personnel ou cliquez sur Votre profil, vous arriverez dans la page :

Options personnelles. Lire la suite

La science sort du moyen âge

Renaissance et « science classique »

La Renaissance de la science est une période qui se situe en Europe à la fin du Moyen Âge et au début des Temps modernes. Cette période permit à l’Europe de se lancer dans des expéditions maritimes d’envergure mondiale. Elles sont connues sous le nom de grandes découvertes

De nombreuses innovations furent popularisées, comme la boussole ou le sextant. La cartographie se développa, ainsi que la médecine, grâce notamment au courant de l’humanisme.

Selon l’historien anglais John Hale, ce fut à cette époque que le mot Europe entra dans le langage courant. Il fut doté d’un cadre de référence appuyé sur des cartes et des images affirmant son identité visuelle et culturelle. La science, comme discipline de la connaissance acquit ainsi son autonomie. elle acquit également ses premiers grands systèmes théoriques. Michel Blay parle du « chantier de la science classique ». Cette période est abondante en descriptions, inventions, applications et en représentations du monde.
Lire la suite

 Développement des sciences humaines

Science au Moyen Âge

Cette période du Moyen Âge s’apparente généralement à l’histoire européenne. Aux avancées technologiques et aux évolutions de la pensée scientifique du monde oriental. En premier lieu, celles de l’empire byzantin, qui hérite du savoir latin. Le monde arabo-musulman y puisera aussi. La Chine connaitra des moments qui seront décisifs dans la constitution de la « science moderne ». Elle se fondra sur une méthodologie internationale et institutionnelle. La période du Moyen Âge s’étend ainsi de 512 à 1492. Ainsi, elle connaît le développement sans précédent des techniques et des disciplines, en dépit d’une image obscurantiste, propagée par les manuels scolaires. Lire la suite

La science, la connaissance et la philosophie

Étymologie

La science est historiquement liée à la philosophie. Dominique Lecourt écrit ainsi qu’il existe

« un lien constitutif [unissant] aux sciences ce mode particulier de penser qu’est la philosophie. C’est bien en effet parce que quelques penseurs en Ionie dès le VIIe siècle av. J.-C. eurent l’idée que l’on pouvait expliquer les phénomènes naturels par des causes naturelles qu’ont été produites les premières connaissances scientifiques ».

Il explique ainsi que les premiers philosophes ont été amenés à faire de la science (sans que les deux soient confondues).

La science (latin scientia, « connaissance ») est « ce que l’on sait pour l’avoir appris, ce que l’on tient pour vrai au sens large, l’ensemble de connaissances, d’études d’une valeur universelle, caractérisées par un objet (domaine) et une méthode déterminés, et fondés sur des relations objectives vérifiables [sens restreint] ». Lire la suite

Y-a-t-il un bon et un mauvais stress ?

Un terme très à la mode

Le mot stress a été inventé par le docteur Hans Selye, au milieu du vingtième siècle. Appelé encore « syndrome d’adaptation » c’est l’ensemble des moyens physiologiques et psychologiques mis en œuvre par une personne pour s’adapter à un évènement donné, par exemple un « traumatisme ». 

Confronté à un stimulus ou à un danger quelconque l’organisme réagit par la mise en circulation d’hormones Corticosurrénales en particulier la noradrénaline. Ce système met en alertes les principales fonctions et permet ainsi une réaction rapide face au danger. Comme ce mécanisme aide la personne à faire front, on pourrait appeler cela « le bon stress » car il est salutaire pour l’individu en danger. Je dis bien « pour l’individu en danger« , donc si l’ampleur ou la durée de l’évènement stressant ne dépasse pas les capacités de réponse normales, les conséquences en seront positives. Lire la suite

Non à la sédentarité, il faut marcher !

La sédentarité une mort lente

Pour limiter la sédentarité, il serait plus facile de réduire le temps passé assis que mettre les gens au sport. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans la revue médicale Health Psychology Review.

Il est aussi efficace d’éduquer la population quant aux bienfaits pour la santé de réduire le temps passé assis. Il faut ensuite les inciter à pratiquer une activité physique.

Les gens passent trop de temps assis et cette augmentation de la sédentarité inquiètent les pouvoirs publics. Pour garder la forme et préserver sa santé, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de faire 10 000 pas par jour. Lire la suite

Avoir la bougeotte la journée

 

Avoir la bougeotte devant son ordinateur ou en avion serait bénéfique pour le débit sanguin et préviendrait des risques de maladie artérielle. Tout vaut mieux que la sédentarité.

Pour être en forme, il faut  pratiquer une activité physique ou un sport santé au moins trois fois dans la semaine. Vous pouvez aussi «muscler » votre esprit tout en bougeant en allant à pieds à votre club de cartes, scrabble, etc… La durée de chaque séance doit être au minimum d’une demi-heure, l’idéal serait d’approcher une heure au total par séance, comprenant échauffements, exercices physiques et récupération.

Pour doser et compter votre effort nous vous conseillons d’utiliser un simple podomètre afin d’atteindre l’objectif de réaliser 10 000 pas par jour.

Lire la suite

La théorie quantique

 

La plus grande partie de « la théorie quantique » a été élaborée dans les années 1920, au moment où la physique classique ne pouvait plus répondre à une partie des questions concernant l’infiniment petit, ce que l’on appelle aujourd’hui « le monde quantique ». Certaines expériences ne trouvant plus de validation par la théorie dite normale, Heisenberg et Schrödinger ont alors chacun présenté de leur côté de nouveaux modèles.

Ces théories ont par la suite donné naissance à de nombreuses applications, utiles à notre quotidien. Le laser, les transistors ou encore l‘imagerie médicale en sont de bons exemples. Ces avancées ne s’arrêtent pas là puisque la mécanique quantique pourrait bientôt révolutionner l’informatique avec l’ordinateur quantique (au conditionnel s’il vous plait ! il n’y a rien de concret pour le moment dans ce domaine) Lire la suite

La terre et la vie : le saccage avance !

(Cet article a été écrit il y a 15 ans ! Mais les photos sont de notre époque)

Penser à la pollution : Le professeur Barry Commoner lance cet avertissement :

« Je crois que la pollution ininterrompue de la terre, si elle n’est pas enrayée, finira par anéantir tout ce qui fait de notre planète un milieu propice à la vie humaine… »

Et d’ajouter que

« la difficulté ne tient pas tant à l’ignorance qu’à une avidité délibérée ».

Tolérera-t-on indéfiniment cette situation et laissera-t-on planer sur nous la menace grandissante que représente la pollution ?

Les ravages subis par la planète exigent que les responsables rendent des comptes.

Lire la suite

Qu’est-il arrivé aux dinosaures ?

 

Il y a 252 millions d’années, 95 % des espèces marines et 70 % des espèces vivant sur les continents ont été exterminées. En cause un évènement dont la nature exacte fait encore débat. Celui-ci a mis fin au Permien et au Paléozoïque. Il a aussi fait débuter le Trias, période marquée par la montée en puissance des dinosaures.

Les plus anciens dinosaures connus par des fossiles sont des carnivores âgés de 225 à 230 millions d’années. Le dinosaure Eoraptor et Herrerasaurus fut découverts dans la formation d’Ischigualasto, en Argentine. Les dinosaures descendraient des archosaures. Un taxon qui a également donné naissance aux ptérosaures, aujourd’hui éteints, et aux crocodiles. Peu de choses sont connues sur ces terribles reptiles. La date de leur apparition pourrait remonter au Trias moyen, voici 235 à 245 millions d’années.

Une équipe internationale de paléontologues et géologues vient pourtant de faire progresser le débat sur cette question. Ils ont daté plus précisément la célèbre formation Chañares, en Argentine.
Lire la suite

Brèves du Dimanche 16 août 2015

BrèvesL’usage nocif du tabac

À propos de la nocivité du tabac, une enquête menée dernièrement en Amérique a révélé que les enfants qui respirent à la maison un air pollué par la fumée du tabac sont deux fois plus exposés aux affections respiratoires que ceux qui vivent dans un foyer où personne ne fume. Le médecin qui a mené cette enquête déclara que celle-ci a démontré que non seulement le fumeur ruine sa propre santé, mais qu’il met également en danger celle de ses enfants. Par ailleurs, huit cents pédiatres réunis à Strasbourg ont mis l’accent sur le rôle nocif du tabac chez la femme enceinte et ses conséquences redoutables sur le développement de l’enfant. Lire la suite

Dimanche 23 Octobre 2016

Comment les anguilles savent-elles ?

Les anguilles qui habitent les cours d’eau d’Europe et d’Amérique du Nord sont des poissons anguiforme qui atteignent environ un mètre de longueur. Cependant, leur lieu de ponte est situé dans l’Atlantique, non loin des îles Bermudes.

En français, le terme anguille est un nom vernaculaire ambigu désignant plusieurs espèces de poissons serpentiformes appartenant à des ordres différents.

Les anguilles adultes quittent les cours d’eau pour se rendre dans cette région. Après y avoir déposé leur frai, elles meurent. À l’âge d’un an, les jeunes anguilles américaines retournent aux cours d’eau d’où leurs parents étaient venus. Les jeunes anguilles européennes font de même à l’âge de deux ans. Cependant, comment les jeunes connaissent-elles l’endroit d’où venaient leurs parents ? Ce ne sont pas ceux-ci qui le leur ont appris, car ils ne retournent pas avec elles. Qui a implanté dans leur instinct les coordonnées exact de leur lieu de vie comme de leur lieu de ponte ? Vous l’aurez certainement déjà compris, je suis pour le récit de la création et farouchement opposé à la théorie de l’évolution. Ces anguilles connaissent ces endroits grâce à l’instinct dont elles sont dotées. L’anguille d’Europe est l’anguille la plus connue.
Lire la suite

Quel est le nom personnel de Dieu ?

Jéhovah, est-ce le nom de Dieu ?

Jéhovah – À l’époque ou la Bible fut écrite, les babyloniens et les égyptiens avaient des milliers de dieux. Il était indispensable de pouvoir distinguer le vrai Dieu, le véritable Créateur, de cette multitude de dieux. Un jour alors que le Dieu de la Bible parlait à Moïse et lui demandait d’aller voir Pharaon pour demander la libération du peuple d’Israël, Moïse lui demanda son nom, nous retrouvons cela en Exode 3:13-15 ou nous lisons:

Mais Moïse dit au [vrai] Dieu :  » Supposons que je sois venu maintenant vers les fils d’Israël et que je leur aie dit : ‘ Le Dieu de vos ancêtres m’a envoyé vers vous ‘, et qu’ils disent vraiment : ‘ Quel est son nom ? ‘ Que leur dirai-je ?  » Alors Dieu dit à Moïse :  » JE SERAI CE QUE JE SERAI.  » Et il ajouta :  » Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ JE SERAI m’a envoyé vers vous. ‘  » Puis Dieu dit encore à Moïse : » Voici ce que tu diras aux fils d’Israël : ‘ Jéhovah le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. ‘ C’est là mon nom pour des temps indéfinis et c’est là mon mémorial de génération en génération.

Lire la suite

Amour – Dissuasion

 

Fermez discrètement les vitres sur la rue
Et laissez retomber les rideaux alentour,
Pour que le grondement de la ville bourrue
Ne vienne pas heurter notre fragile amour.

Notre tendresse n’est ni vive ni fatale,
Nous aurions très bien pu ne nous choisir jamais ;
Je vous ai plu par l’art de ma douceur égale,
Et c’est votre tristesse amère que j’aimais. Lire la suite

La femme qui s’éveille

Dans le jour qui se lève,
Par petites étincelles
Tes yeux clairs qui s’éveillent,
Chassent le dernier de tes rêves.
Tu renais à la vie consciente,
Comme si tu redoutais mon absence !

Lire la suite

Univers, un élément nous manque

 

Une personne qui contemplerait le ciel la nuit ne pourrait s’empêcher de ressentir de l’émerveillement. Ébloui par tant de majesté et de grandeur, il se poserait naturellement une quantité de questions.

Pourquoi l’univers existe-t-il ?

Comment est-il apparu ?

Que deviendra-t-il ? Lire la suite

Bittô

(Poème d’Anna de Noailles)

Le bourdonnant été, doré comme du miel
Parfumé de citrons, de résine et de menthe
Balance au vent sucré son rêve sensuel
Et baigne son visage au clair de l’eau dormante

Les pesants papillons ont alangui les fleurs
Le cytise odorant et la belle mélisse
Infusent doucement dans la grande chaleur
Le soleil joue et luit sur les écorces lisses Lire la suite

À la nuit

(Poème d’Anna de Noailles)

Nuits où meurent l’azur, les bruits et les contours,
Où les vives clartés s’éteignent une à une,
Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour
Descendent mollement et dansent à la lune,

Jardin d’épais ombrage, abri des corps déments,
Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre
Pour le repos charnel ou l’assouvissement,
Nuit pleine des sommeils et des fautes de l’être, Lire la suite

Combat contre la peine

Pour ma petite sœur des bois…

Quand tu auras de la peine, à ne plus savoir quoi faire,
Laisse les larmes s’écouler, laisse ton regard s’envoler.
Il te mènera sur la terre, voir au delà des frontières,
Comme le monde est beau, même si tu as le cœur gros.

Tu es né dans une ère, qui aura connue la guerre,
Laisse le temps et ses méfaits, oublier tous ces maux.
Lui aussi à sa manière, à des griffures solitaires,
Il soignera seul ses douleurs, doucement et sans un mot. Lire la suite

“Nous avons découvert le grand secret !”

 

“Nous avons découvert le grand secret de la vie !” Déclara en 1953 l’illustre savant Francis Crick, devant un groupe de collègues à l’université de Cambridge. Lui et son collaborateur, James Watson, venaient d’accomplir un travail qui leur valut les éloges enthousiastes du monde scientifique. Avaient-ils réellement découvert le secret de la vie ? Pourquoi une telle jubilation ?

Ils avaient construit un modèle destiné à montrer comment la molécule ADN (acide désoxyribonucléique) transmet les directives nécessaires pour la construction d’un organisme. Leur modèle ressemblait à un “escalier” ou “échelle” en forme de double hélice ou spirale. Elle représentait schématiquement le fonctionnement de la molécule ADN comme facteur de base dans la direction de l’interaction des autres corps chimiques à l’intérieur des cellules des organismes vivants. Lire la suite

La croix gammée

(D’un correspondant en Autriche)

Une croix gammée orne l’entrée du temple Lakshmi Marayan à New Delhi en l’Indonésie. Comment cela est-il possible quand on sait que la construction de ce temple a commencé en 1933, et a pris près de 6 ans ? C’est à dire avant la popularisation de ce motif nazi

Celui-ci figure aussi sur les poids des Ashantis, peuple africain, et sur les chaînes magiques des Indiens nord-américains. On le remarque également sur une représentation des empreintes des pas de Bouddha. Hitler en fit l’emblème du Troisième Reich. Nous parlons de la croix gammée ou le svastika.
Ce terme sanscrit, qui signifie “de bon augure”, dérive du mot svasti (salut). Lire la suite