À la nuit

(Poème d’Anna de Noailles)

Nuits où meurent l’azur, les bruits et les contours,
Où les vives clartés s’éteignent une à une,
Ô nuit, urne profonde où les cendres du jour
Descendent mollement et dansent à la lune,

Jardin d’épais ombrage, abri des corps déments,
Grand cœur en qui tout rêve et tout désir pénètre
Pour le repos charnel ou l’assouvissement,
Nuit pleine des sommeils et des fautes de l’être, Lire la suite

Combat contre la peine

Pour ma petite sœur des bois…

Quand tu auras de la peine, à ne plus savoir quoi faire,
Laisse les larmes s’écouler, laisse ton regard s’envoler.
Il te mènera sur la terre, voir au delà des frontières,
Comme le monde est beau, même si tu as le cœur gros.

Tu es né dans une ère, qui aura connue la guerre,
Laisse le temps et ses méfaits, oublier tous ces maux.
Lui aussi à sa manière, à des griffures solitaires,
Il soignera seul ses douleurs, doucement et sans un mot. Lire la suite